Can’t be bothered

Salut, 
La période critique est de retour,  celle du « Bon sang de bois, sur quoi vais-je bien pouvoir écrire?! ». Parce que oui, chers lecteurs, figurez vous que trouver un livre qui vous donne envie de crier sur les toits « c’est formidable, lisez le !!! » et en fait plus rare et difficile qu’on pourrait croire. Du coup, à chaque problème sa solution, aujourd’hui, je vais vous parler des livres que je n’arrive pas à finir.
Une de mes déceptions du mois s’appelle: 
Hope a tragedy de Shalom Auslander.
Voici un petit résumé emprunté  à Good read
The rural town of Stockton, New York, is famous for nothing: no one was born there, no one died there, nothing of any historical import at all has ever happened there, which is why Solomon Kugel, like other urbanites fleeing their pasts and histories, decided to move his wife and young son there.To begin again. To start anew. But it isn’t quite working out that way for Kugel……more
Ça avait pourtant l’air de bien partir, les critiques en ont fait l’éloge, disant que c’est drôle, satirique, border-line de mauvais goût. Et pourtant… J’ai trouvé ce livre très ennuyeux, alors peut être que c’est parce que je n’ai pas compris les subtilités de la langue, mais quand même…Conclusion, quitte à se frapper 350 pages de névrose, autant mater un Woody Allen. 
London Folk Tales de Helen East

London—the greatest city on earth. Travelers, traders, buyers, beggars, soldiers, settlers, leaders, and laborers have crossed paths here, all languages and walks of life jostling and mingling. Two thousand years of stories are waiting to be told. This wonderful collection, which is as light and dark, quirky and diverse as the capital itself, brings these stories to life by professional storyteller and long-term London resident Helen East. Drawing on oral history, folk sources, and written texts, she retells old favorites like Dick Whittington alongside glorious new discoveries, such as royal rats, Saint Uncumber, ghosts and fateful fish. With 50 beautiful illustrations, this book will charm and delight residents and visitors alike
Bon alors là, c’est pas du tout la faute de l’auteure, c’est juste moi qui suis un peu une caguette comme on dit chez moi. Surtout quand je suis toute seule, qu’il fait gris, qu’il pleut, et que la nuit tombe et que je n’ai aucune perspective de compagnie amicale pour la soirée… . Ce livre est (pour le moment), super intéressant, par contre, si les histoires de fantômes et d’animaux enterrés vivants vous font flipper, il serait judicieux de le lire en été, sur la plage, en buvant des Daikiris (mais ça pourrait plomber l’ambiance…).
 ps: la couverture n’est franchement pas top, mais ne pas s’y fier. 

 Catch 22 de Joseph Heller
Set in Italy during World War II, this is the story of the incomparable, malingering bombardier, Yossarian, a hero who is furious because thousands of people he has never met are trying to kill him. But his real problem is not the enemy—it is his own army, which keeps increasing the number of missions the men must fly to complete their service. Yet if Yossarian makes any attempt to excuse himself from the perilous missions he’s assigned, he’ll be in violation of Catch-22, a hilariously sinister bureaucratic rule: a man is considered insane if he willingly continues to fly dangerous combat missions, but if he makes a formal request to be removed from duty, he is proven sane and therefore ineligible to be relieved. 
Bon, je ne l’ai pas fini, ce n’est que partie remise,  mais je ne sais pas, sur le coup j’étais pas tellement captivée. A reprendre bientôt et je vous dirais! Si vous l’avez lu et que vous pouvez me motiver, n’hésitez pas! 

Sur ce, il est l’heure de fermer boutique! Et si vous avez des recommandations livresques faites tourner! 
L.


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s